RENE DESMAISON
40 ans d'alpinisme

Hommage

Photo fournie par Pascal Desmaison.
Guide international de haute montagne, précurseur du grand alpinisme hivernal, René DESMAISON est l'auteur de 114 premières dans les Alpes et les montagnes du monde. Au cours de ses 14 expéditions dans la cordillère des Andes, il a ouvert les ascensions des plus difficiles sommets au-dessus de 5 000 m de l'Amérique du sud... Poursuivant sa carrière de guide, de cinéaste et d'écrivain René DESMAISON est aussi un grand voyageur.

Ses débuts

Vêtu de son habit de lumière, Briançon fit naître de grandes passions. C'est dans ses remparts que René Desmaison découvrit la montagne. Originaire du Périgord son rêve était à l'opposé de son destin. Il voulait être navigateur mais c'est à l'armée, à la section des éclaireurs skieurs du 99ème régiment d'infanterie alpine à Briançon, que le contact avec l'Oisans amorça le début d'une longue carrière d'alpiniste. Le pic de Rochebrune, symbole des échanges entre la plaine du Pô et la vallée de la Durance, fut son premier sommet. C'est de ce monde  minéral où les eaux de la Guisane s'unissent à celles de la Durance, que des hommes se rencontrèrent pour gravir les parois les plus difficiles.

Ce premier contact avec les beaux sommets de l'Oisans est pour René Desmaison déterminant. Pendant neuf ans il pratique l'alpinisme en amateur. Puis il devient guide de haute montagne et professeur guide à l'École Nationale d'Alpinisme de Chamonix. Au cours de cette période, René Desmaison ouvre l'ère du grand alpinisme hivernal en réalisant la première ascension hivernale de la face nord de l'Olan, du Nant Blanc à l'Aiguille Verte.

Il  participe à deux expéditions nationales en Himalaya du Népal pour la conquête du Mont-Jannu, considéré alors comme un sommet inaccésible. Le 27 avril 1962, Il fait parti de la cordée de pointe qui atteint le sommet de ce merveilleux joyau de l'Himalaya. Sur ce sommet, il tourne ses  premières images avec une caméra 16 mm.

En 1963, il réussit  la première ascension en solitaire de la face ouest du Dru (sans aucune assistance).

Plus  épris que jamais de liberté, il quitte l'École Nationale pour se consacrer à sa clientèle privée, à l'alpinisme hivernal et à courir les montagnes du monde.

Dans les années qui suivent, il gravit quatre fois en hiver, la face nord des Grandes Jorasses, parfois sous la tempête. C'est dans cette paroi, au mois de février 1971, que son compagnon le guide Serge Gousseault meurt d'épuisement à 80 mètres sous le sommet. Il écrit un livre où il retrace l'ascension. Un an plus tard pour éprouver ses forces physiques et morales, après cette terrible aventure, il entreprend et réussit la première ascension en solitaire de l'arête intégrale de Peuterey au Mont-Blanc, la plus longue arête des alpes. Il franchit le sommet du Mont-Blanc dans la tempête. Tout est bien. Et en hiver 1973, avec ses deux compagnons Giorgio Bertone et Michel Claret, il reprend et achève l'itinéraire commencé avec Serge Gousseault.

A ce jour, René Desmaison a réalisé 114 premières dans les alpes et les montagnes du monde. Organisé 14 expéditions dans la cordillère des Andes où il ouvrit des itinéraires de haut niveau, dont la face sud du Nevado Huandoy, l'ascension la plus difficile au-dessus de 5000 mètres en Amérique du Sud, réalisé 9 films, dont quatre pour la télévision. Écrit huit livres, Hors sa profession de guide et cinéaste.

 

 

 


Photos fournies par Pascal Desmaison.

40 ans de carrières

Plus de 1000 mille ascensions professionnelles dont 114 premières.
Ascensions hivernales dans les Alpes :
1ère  hivernale de la face ouest des Drus 1957
1ère hivernale de la face nord de l'Olan (1960)

Ces 2 ascensions ouvrent l'aire du grand alpinisme hivernal
Puis :
2ème   ascension hivernale de la voie Cassin aux Grandes Jorasses
1ère pilier central du Freney
1ère du versant du Nant Blanc de l'Aiguille Verte
1ère  ascension hivernale du Linceul Grandes Jorasses
1ère de la voie Serge Gousseault en 1971 aux Grandes Jorasses
Reprise et réussite de cette voie en 1973 avec Michel Claret et Giorgio Bertone

Alpes
Parmi les plus grandes ascensions en été :
1ère ascension de la face nord de l'Olan (voie directe sommet nord) avec Jean Couzy (vainqueur du Makalu)
1ère ascension de la face nord pointe Margarita aux Grandes Jorasses avec Jean Couzy
1ère ascension en solitaire de la face ouest des Drus
1ère ascension en solitaire de l'intégrale de Peuterey

Dolomites (Italie)
1ère ascension de la face nord directe de la Cima Ovest  avec Pierre Mazeaud.
Aujourd'hui encore l'itinéraire d'ascension  le plus difficile des Dolomites.

Dévoluy
Ouverture de 12 voies dans ce massif dont :
Pilier est du Pic de Bure avec André Bertrand et Yves Pollet-villard
les Gillardes (paroi des Voûtes) avec José Giovanni (cinéaste), Pierre Mazeaud.

Aux Andes
14 expéditions :
1ère ascension directe de la face sud du Huandoy
1ère arête ouest du Huandoy
1ère Directissime face sud du Huandoy
1ère ascension arête Est du Chopicalqui
1ère de la Face sud du Chopicalqui
Ouverture d'une nouvelle voie dans la face sud du Chacraraju etc.

Expéditions en Himalaya :
2 expéditions nationales en Himalaya du Népal dont la 1ière  ascension française au Mont Jannu en 1962


Photos fournies par Pascal Desmaison.

Bibliographie
La montagne à mains nues : éditions Flammarion   

342 dans les Grandes Jorasses : éditions Flammarion 

Professionnel du vide : éditions Arthaud

Protégeons la montagne : éditions Nathan

Les Andes vertigineuses : éditions Flammarion

Au royaume des montagnes : éditions Barthélemy

Pérou - Equateur : éditions Barthélemy

Les grimpeurs de muraille : éditions Hoëbeck
roman (livre diffusé en feuilleton dans le quotidien : Le  Dauphiné- libéré).

A paraître : 
Autobiographie : "Les forces de la montagne", 2005, éditions Hoëbecke.
Le Jaguar de cristal, octobre 2012, éditions du Belvédère.


Photos fournies par Pascal Desmaison.

Films réalisés

Télévision 

France
1.  Le pilier Est « pic de Bure »
2.  Le grand Surplomb « Pic de Bure »
Pérou
1.  L'arête Est du Chopicalqui «Cordillère Blanche »
2.  Face sud du Chacraraju ... «Cordillère Blanche »
Films conférences  
1.   Le pilier du Frêney
2.   Face Nord des Grandes Jorasses
3.   Les Andes vertigineuses
4.   Au royaume du Mt Blanc
5.   Le Dévoluy
6.   Pérou
7.   Équateur

L'hommage de l'Ice Climbing Ecrins

"Tantôt il était devant, tantôt j'étais derrière"

Ses ascensions furent évoquer par un grand nombre de ses compagnons de cordées présent lors de cette soirée du samedi 8 janvier 2005. La jeune génération a voulu commenter ce que représente le patrimoine des ascensions de René et remercier l'alpiniste pour toutes ses dédicaces qu'il laissé sur la plupart des montagnes des Alpes mais également à l'étranger.

 

Tous ont été unanimes pour désigner René Desmaison comme celui qui est toujours allé devant. Xavier Chappaz a résumé les moments encordés avec l'homme "Tantôt il était devant, tantôt j'étais derrière" !

 

Une soirée forte avec les retrouvailles du pilote (Alain Frebaut) venu le sauver dans les Grandes Jorasses (342 heures dans les Grandes Jorasses). Des embrassades, des émotions et des yeux . . . humides. Une stand ovation qui n'en finit, une salle (1 200 personnes) entière pour saluer l'homme et sa carrière.

Du piolet à la plume

BonhommeCascade.gif

Après l'hommage de l'Ice Climbing Ecrins, en Juillet 2005, lors de la Fête de la montagne à Vallouise (Hautes Alpes) une journée de dédicaces avec la présence de grands alpinistes-écrivains à été organisée sur la place de l'église.

"Du piolet à la plume" fût ignauguré avec la présence, entre autre, de la cordée célèbre du Jannu (7 710 m) de 1962 :  Paul Keller et René Desmaison.

Une journée où les alpinistes ont pu présenter respectivement leur livre "La montagne oubliée" et "Les forces de la montagne" à un public en admiration.

MontagneFeteDedicaces13.jpg

MontagneFeteDedicaces.jpg

          
MontagneFeteDedicaces17.jpg

MontagneFeteDedicaces16.jpg         MontagneFeteDedicaces8.jpg